Mister Craig Thompson en dédicace le vendredi 18 mars à partir de 15h !

 

Space Boulettes le prochain livre de Craig Thompson sortira le 16 mars en France et à l’occasion de sa tournée européenne il viendra chez 9eQuai&Momie le vendredi 18 mars de 15h à19h !

Vous n’allez pas rater ça hein?

 

Violette est une jeune fille heureuse qui grandi dans l’espace entre son père bucheron et sa mère styliste, mais son quotidien bascule lorsque son père parti en mission ne donne plus de nouvelles. Armée de tout son courage et épaulée de ses deux meilleurs amis Violette part à sa recherche en pleine « tempête de courante » de baleines spatiales.

Entre gangs de motards interstellaires, station spatiale de luxe et étrons de baleines galactiques, Craig Thompson signe une nouvelle pépite d’aventure familiale gorgée d’humour et de détails. Accessible dés 10 ans Space Boulettes réjouira également les plus grands grâce à ses nombreux clins d’œil et ses références glissés un peu partout dans le livre qui permettent une double lecture passionnante. Ce nouvel univers hyper-coloré tranche radicalement avec ses précédents ouvrages entièrement en noir et blanc, il amène une ambiance tonique à ce « space-opéra » futuriste qui révèle au travers du conte les différentes facettes de la société américaine. Préparez-vous à partir à l’aventure avec Violette, le rire et la bonne humeur seront du voyage.

Craig Thompson répond à son éditeur français Casterman :

« Après une méditation sur l’amitié et le départ (Adieu, Chunky Rice), l’histoire autobiographique de ton premier amour (Blankets, Manteau de neige), un carnet de voyage (Un Américain en balade), et un conte des Mille et Une Nuits (Habibi), tu publies aujourd’hui une aventure spatiale tous publics. Chacun de tes livres aborde donc un genre différent. Pourquoi une aventure spatiale ?

Craig Thompson : Space Boulettes est le livre dont je rêvais quand j’avais dix ans et que je suis tombé amoureux de la bande dessinée. C’était aussi l’apogée de mon obsession pour Star Wars, d’où une aventure spatiale. Mais étant issu d’un milieu ouvrier pauvre, ce qui me touchait le plus dans Star Wars, c’était le côté « camionneurs de l’espace ». Han Solo est une sorte de chauffeur routier, en fait. Luke Skywalker n’est qu’un gamin qui a grandi dans une ferme et qui rêve d’échapper à la vie banale de sa petite ville. Plus que les batailles épiques, c’étaient les détails de la vie quotidienne qui m’intriguaient le plus dans ces films : les jeux de société avec Chewbacca dans « l’antre » du Faucon Millenium, ou le goût que pouvait avoir la soupe de Yoda. C’est de ça que parle Space Boulettes : d’une famille et d’un groupe d’amis qui n’ont pas de pouvoirs magiques ou d’armes à brandir, mais qui parviennent quand même à sauver une petite partie de leur galaxie.

Pourquoi un livre pour enfants ?

C.T. : Parce que les enfants sont l’AVENIR de la bande dessinée. La génération d’auteurs de « romans graphiques » à laquelle j’appartiens a dépensé tellement d’énergie à prouver que « la bande dessinée, c’est pas que pour les enfants » qu’elle a négligé ce lectorat essentiel. Quand j’étais petit, les dessins animés ne passaient à la télé que le samedi matin, mais les comics étaient toujours à portée de main aux caisses des supérettes. Maintenant, les enfants ont des téléphones, des tablettes, Internet, les images de synthèse et un accès constant à des divertissements interactifs. C’est un miracle que la bande dessinée, ce média modeste et silencieux, puisse toujours attirer une partie de leur attention. Je veux attiser cette flamme, et que la bande dessinée continue d’exister pour les générations futures.

Bien que Crinkle Bump Dam soit partiellement en couleurs, tes quatre premiers ouvrages publiés sont en noir et blanc. En France, même tes lecteurs les plus fidèles ignorent, pour la plupart, que tu as publié des histoires courtes que tu as mises toi-même en couleurs. Un livre de Craig Thompson en couleurs pourrait donc surprendre nombre d’entre eux. Pourquoi avoir choisi la couleur cette fois ?

C. T. : Il semblerait que la couleur soit indispensable pour attirer le jeune public : par exemple, la série Bone de Jeff Smith a été colorisée par Scholastic et a aussitôt gagné un nouveau lectorat. Esthétiquement, je préfère le noir et blanc, qui laisse telle quelle « l’écriture » du dessinateur. L’une des choses qui me frustrent avec la couleur, c’est que le travail au pinceau devient souvent un obstacle plutôt qu’une amélioration. La ligne claire façon Hergé semble être le style le plus adapté à la couleur, à l’opposé de l’approche calligraphique que je recherche la plupart du temps. D’un autre côté, les couleurs de Dave Stewart apportent beaucoup de profondeur, d’atmosphère et de clarté à mes pages qui étaient plutôt denses.« 

Retrouvez l’interview complète sur le site de Casterman.

Craig Thompson est né en 1975 dans le Michigan. Il grandi dans une ferme isolée du Wisconsin où il passe beaucoup de temps dehors à aider aux travaux agricoles. Plus tard il entre dans une école d’art graphique mais faute de moyens financiers, il cumule les petits boulots mal payés pour financer sa passion du dessin. Il s’inspirera beaucoup de ses souvenirs mais aussi de ses amis dans ses premiers strips, puis sortira sons premier ouvrage Adieu Chunky Ride en 1999 qui lui vaudra le Harvey Award du meilleur espoir (Best New Talent) et qui sortira en France en 2002 chez Casterman.

En 2004 il sort son premier grand succès : Blankets, manteau de neige, une histoire en bonne partie autobiographique, quand un jeune homme se préserve du fondamentalisme religieux grâce à sa passion pour le dessin et sa découverte de l’amour. Un livre qui lui vaudra le Prix Eisner du meilleur album et du meilleur auteur réaliste et le Prix Harvey du meilleur dessinateur, du meilleur auteur et du meilleur album, ainsi que le prix de la critique de l’ACBD en France.

Et en 2011 paraît Habibi, un conte extraordinaire à la façon des 1001 nuits qui rassemble une ancienne esclave éduquée par son défunt mari et un enfant, à la croisée des cultures et des religions chrétiennes et musulmanes. Un travail prodigieux sur lequel l’auteur à travaillé durant 7 ans. L’ouvrage est une merveille de détails, de références et de culture. Cet album lui rapporta le prestigieux Eisner Award du meilleur auteur complet (scénariste / dessinateur) en 2012 et il fit partit la même année de la sélection officielle du festival d’Angoulême.

Thompson est extrêmement réputé pour la richesse de son travail, autant graphique que scénaristique. En France nous le connaissons surtout pour son travail sur ses livres-fleuves, mais au États-Unis il a également publié plusieurs histoires courtes ainsi que des mini-comics.

C’est vous dire si nous l’attendions ce fameux Space Boulette!

Retrouver Craig Thompson directement sur son blog où vous pourrez trouver les dates de sa tournée européenne.

Nous vous conseillons également cette interview très complète sur du9 pour ceux qui voudraient en savoir plus!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *