Momie lit aussi du Yaoi

      Un commentaire sur Momie lit aussi du Yaoi

Maman, c’est quoi un Yaoi ?

Si vous êtes client à Momie Grenoble alors vous avez surement une petite idée de ce qu’est un manga. Mais savez-vous ce qu’est le yaoi ? Ces mangas qui, pour ceux qui connaissent le magasin, se trouvent au bout du rayon, dans une étagère souvent débordante, et que nous gérons à deux, Justine et moi.

Eh bien, cela pourrait se résumer à peu de choses. Ce sont avant tout des mangas, qui appartiennent au sous genre de l’homosexualité, et mettent en image des relations homme/homme (contrairement au Yuri qui met avant les relations femme/femme), et si vous pouvez penser vulgairement que cela se résume à du manga pornographique, je vous arrête de suite ! Oui il y a des scènes de sexe, et oui ce n’est pas toujours censuré, mais il y a aussi des scenarios travaillés, des personnages attachants, et très souvent une belle histoire qui se cache derrière les résumés.

Alors mettez les préjugés de côté, et soyez un peu curieux ! Je ne vous dis pas de sauter sur le premier Yaoi, au contraire cela risquerait de vous décevoir ou bien même de vous dégouter. Mais n’hésitez pas à demander conseil, venez nous voir, et discutez avec nous. Je serais plus qu’heureuse, et Justine aussi, de vous faire découvrir ce vaste univers, souvent méconnu et incompris, mais qui mériterait pourtant un peu plus d’attention.

Il y a que les filles qui lisent du Yaoi !

Encore une fois, c’est un préjugé ! Non le yaoi n’est pas seulement lu par des adolescentes de 13 à 17 ans, même si, c’est vrai, elles composent la plupart du lectorat. Pourtant les jeunes hommes de 15 à 20 ans se tournent parfois vers la lecture du yaoi, par simple curiosité ou bien tout simplement parce qu’ils aiment ça ! Car oui, le yaoi à un lectorat masculin !   

Il faut savoir que c’est seulement depuis quelques années que les lecteurs assument le fait de lire du yaoi, osent en acheter en magasin et demander des conseils aux vendeurs. Mais pourquoi cela ? Et bien parce que c’est un genre qui est souvent incompris du reste du lectorat de mangas qui le considère comme une pure fantaisie féminine et, parfois, comme une perversion.

Mais à l’heure où la communauté LGBT+ s’affirme, le yaoi se fait une place plus importante dans les rayons des librairies, et plus particulièrement dans les librairies spécialisées comme Momie.

Et dans tout ça, qu’est-ce que je lis ?

Parmi les dizaines de sorties annuelles des catalogues de Taifu Comics et d’Hana Collection de l’éditeur Boy’s Love, voici une sélection de titres à découvrir :

  • Secret XXX : Mon coup de cœur du moment ! C’est une lecture douce et tendre, sans prises de têtes, dans laquelle on suit Shôhei qui adore les animaux, plus particulièrement les lapins qu’il aime par-dessus tout. D’où son aide régulière dans un magasin spécialisé. Le jeune homme va tomber amoureux d’Itsuki Mito, fils de la gérante du magasin.  Réussiront-ils à être ensemble malgré le secret que cache Shôhei ?
  • Nights before Night : Âme sensible s’abstenir !  Encore une fois Kazki Natsume nous plonge dans le même univers sombre de ses précédents mangas (Mods et I Hate), et on adore ! Haru, propriétaire du club « Rain », aura bien du mal à gérer Yukitaka, frère cadet de son ancien amant, aujourd’hui décédé. Au programme : histoire de yakuzas,  d’anciennes relations qui refont surfaces et des insomnies. 
  • Goodbye, Red Beryl : D’un genre tout autre, ce manga allie romance et histoire surnaturelle, le tout avec un dessin fin qui ne fait que sublimer le yaoi. Même si l’action peut paraitre lente au début, tout s’enchaine ensuite rapidement quand Akihiko est sauvé in-extremis de la mort par un… vampire. Bien décidé à lui prouver sa gratitude le jeune homme va s’inviter dans la vie de Kazushige Tsuda, alors que celui-ci fait tout pour se tenir à l’écart des humains. Le vampire va pourtant s’attacher petit à petit au jeune homme… Mais avec quels risques ?
  • A 25 : 00, à Akasaka : Dernier yaoi à avoir attiré mon œil parmi les sorties Hana, je n’ai pas réussi à le lâcher, et ce jusqu’à la fin ! Il faut aller au-delà du résumé, qui peut paraitre banal et déjà vu. Mais on s’attache rapidement à Shirasaki Yui, jeune acteur cantonné aux petits rôles et aux boulots d’appoint, mais qui un jour est choisi pour incarner le partenaire de Hayama Asami, une star montante du cinéma. Et pas dans n’importe quelle série ! Mais bien une série racontant une histoire d’amour homosexuelle. Que va-t-il se passer quand Shirasaki, très investi dans son rôle, va tomber amoureux de son partenaire de jeu ? Ça, c’est à vous de le découvrir !

Louise, Momie Grenoble

Notre sélection Yaoi

1 commentaire sur “Momie lit aussi du Yaoi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *