On a testé Bubble, l’application de gestion de collection BD, Comics et Mangas

Avoir et tenir une collection de BD, c’est pas toujours évident évident… On peut se dire que l’on fait jouer sa mémoire et donc qu’on lutte contre un Alzheimer précoce, prendre des photos sur son téléphone de sa bibliothèque (et ne plus pouvoir lire les dos flous ou coupés par le cadre). Ou alors, on peut se balader partout avec son petit carnet (qui finit souvent en torchon à force d’être trimballé de partout), on finit toujours par oublier un titre quand on vient compléter ses collections. Et le pire c’est quand on rentre et qu’on les catalogue (soit on est fan des bases de données, de Acces et compagnie, soit on reporte au propre dans ledit carnet).

Vous l’aurez compris, je n’aimais pas vraiment faire le point sur mes séries en cours… avant.

Heureusement y’a des gens intelligents qui ont créé des applications et des logiciels (BDgest si on doit nommer la grosse concurrence directe). Mais l’interface ne me plaisait pas trop et toutes les spécificités liées à certains albums (1re éditions, produit promotionnel…) ne m’intéressaient pas et même je trouvais ça un peu anxiogène.

J’ai découvert l’appli Bubble BD Comics Manga sur un stand au festival d’Angoulême, gratuite dans sa forme simple, elle permet de gérer simplement une modeste collection de manière intuitive et surtout simplifiée (peu ou pas de recherches à faire quand on veut rentrer un album). J’étais intrigué mais surtout c’est le principe de gratuité qui m’avait alléché.

Rien n’est jamais vraiment gratuit, Bubble ne fait pas exception. Même si l’ensemble du système supporte 300 ouvrages en mode gratuit, il faut être conscient que l’ouverture d’un compte sur l’application donne lieu à l’envoi d’un bon paquet de mails (critiques, avis, coups de cœurs, promotions d’albums en tout genre, sélections diverses) ce qui peut à la longue très vite devenir indigeste. Mon conseil est simple, pensez bien à vérifier vos protocoles d’envoi de notification.

Bon ceci étant dit, l’application est bien agréable, dynamique et lisible. C’est dans sa simplicité qu’elle est parfaite pour les collectionneurs modestes. Une fois installée sur le téléphone et le compte créé. On verra la création de compte plus tard. Il suffit de lancer une recherche sur un album ou alors de scanner le code-barres de l’album pour arriver sur la fiche de la série et de l’enregistrer sur son compte.

Différents onglets en bas renseignent donc sur ce qu’on a, ce qui nous manque et sur ce qui pourrait nous intéresser. On peut même suivre les sorties d’une série que l’on ne possède pas dans l’éventualité où on fait un cadeau (comme offrir le dernier Tuniques Bleues à papa à chaque Noël).

Simple, basique.

De plus, directement depuis l’application on peut acheter/réserver ses BDs, notamment chez sa  « Momie » favorite. Toutefois, je me dois de dire que ce n’est pas parce que nous sommes inscrits sur cette plateforme que j’ai décidé de m’exprimer sur ce sujet. Non c’est parce que toutes les semaines, je vois des collectionneurs occasionnels galérer avec leurs carnets ou photos d’étagère. Si un autre système marche mieux pour vous, j’en suis ravi.

Bubble c’est juste un outil, un outil qu’il est facile de manier mais qui peut vite devenir indispensable quand on se balade en librairie et qu’on veut faire des achats. Il suffit de quelques minutes pour enregistrer une BD et on peut limite le faire dès la fin du passage en caisse. Rapide donc.

À noter que quand on achète depuis l’application (que l’on règle en ligne ou en magasin physique), on récupère un mois de version illimité. Et ça c’est vraiment un plus.

Voilà donc dans les grandes lignes mon expérience avec l’application Bubble, si ça vous intrigue, essayez donc. Pour moi, c’est réellement un petit plus qui me facilite mon rapport à ma collection.

Pour moi c’est ça Bubble : des erreurs évitées et du temps gagné, pour en consacrer plus au vrai plaisir lié à la BD : la lecture !

Stéphane Momie Grenoble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *